Bonjour !

Dans notre vie quotidienne, on se dit qu’il est inutile de consulter tant que nos angoisses et nos limitations ne sont pas trop nombreuses. Ça va passer, on arrive à s’en sortir. On fait en sorte de gérer ce trop plein de stress, ces maux de ventres ou ces étourdissements. On ressent des moments de mieux, sans angoisse ou très peu donc on se dit qu’on n’est pas incurable. Tant qu’on reste plus ou moins dans le contrôle, on continue ainsi. Parfois même, dans l’extrême inverse, quand on est tellement embourbé dans notre anxiété, on se croit intraitable et qu’il n’y a rien à faire qu’on finira notre vie ainsi.

Mais au final, quand sait-on que nous avons dépasser la limite ? Est ce qu’on se rend compte que nos limitations, notre angoisse, nous prend trop d’énergie ?

Quand est-il temps de consulter ?

C’est vraiment une question à se poser qui est importante. On peut avoir une culture immense, se sentir infaillible, mais à un moment donné, on peut tous avoir besoin d’aide. On peut être entouré d’une famille et d’amis aimants, à qui on peut se confier en cas de coups durs. A un moment donné, il faut savoir repérer les signes annonciateurs de la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Bien évidemment, ces signes sont différents d’une personne à l’autre et très personnelle en fonction de l’histoire de chacun, mais certains signaux restent communs.

L’un des premier signe qui doit vous mettre, vous ou votre entourage, la puce à l’oreille c’est la consommation progressive et/ou excessive d’alcool ou de produits stupéfiants. Mais également des troubles alimentaires ou une sexualité exacerbée, bref, quand vous voyez que vous commencez à passer la barre de l’excès ou de l’addiction. A partir du moment où vous perdez le contrôle et que vous ne pouvez pas vous empêcher de compenser votre état, il faut écouter ce signal que votre corps vous envoie.

Un autre signe peut venir de votre humeur. Vous êtes majoritaire à un niveau élevé de colère, un rien vous irrite et vous démarrez au quart de tour, vous recherchez des poux pour la moindre situation, vos relations personnelles et/ou professionnelles deviennent difficiles. Si votre relation conjugale connait des périodes de disputes croissantes, posez-vous et demandez-vous s’il n’est pas temps de consulter. Il arrive souvent de sauver une vie de couple par le simple fait de poser les petites animosités qu’on a gardé en soi et qui au final vous font monter dans les tours, faute de communication.

Vous avez connu un deuil, une séparation,un burn out ou avez perdu votre emploi. Peut être même un cumul de plusieurs événements dont vous n’arrivez pas à surmonter. Malgré le temps qui passe, vous restez avec ce sentiment de déprime et/ou d’angoisse, vous n’êtes plus la même personne qu’avant ces moments difficile et vous avez l’impression de cumuler les poisses. Réfléchissez alors à éventuellement consulter. Plus tôt vous prenez un RV et plus rapidement vous verrez le bout du tunnel.

Vous avez vécu un traumatisme, aussi minime soit il : le vol de votre sac, une violence physique, sexuelle ou psychologique (ne minimisez jamais la violence de la manipulation mentale !), un abus durant votre enfance, victime d’un crime, ou encore des soldats de retour de guerre, faire face à la maladie chronique ou mortelle. La consultation n’est pas systématique mais elle est tout de même fortement recommandé pour ne pas refouler ses émotions.

Vous ressentez un sentiment de désespoir,, d’impuissance, de vide. Vous avez des crises de larmes incontrôlables ou encore d’autres signes faisant penser à une grosse déprime ou à de la dépression. Vous n’avez plus d’intérêt pour rien, vous ne vous souciez de personnes, vous n’arrivez pas à vous concentrer, vous dormez mal, l’appétit n’est pas au RV. Tous ces signes doivent vous pousser à consulter.

Vous n’avez aucune confiance en vous, votre estime de soi est au plus bas, vous vous trouvez inutile, inintéressant, tout ce que vous faite vous parait être un échec, le regard des autres vous pèsent, vous ne pouvez pas manger seule au restaurant, téléphoner vous terrifie ou encore parler en publique. Identifier les signes de ces malaises et y remédier en consultant peut être plus que bénéfique afin d’améliorer votre quotidien.

Votre anxiété est tellement présente qu’elle vous empêche de faire tout ce que vous voulez faire. L’anxiété peut prendre des proportions assez impressionnantes, elle peut vous bloquer pour aller faire vos courses, de trouver un travail, de lier des liens sociaux, vous n’avez aucun moment sans être inquiet ou encore vous ne pouvez pas sortir seule ou accompagné de chez vous de peur de faire une panique, un malaise ou avoir honte de soi, vous ne pouvez plus vous concentrer car vous êtes envahis par vos pensées négatives, etc… Ces diverses situations sont plus que courantes et consulter un professionnel des TCC permet de ne plus les subir et de s’en débarrasser.

Votre médecin ne trouve aucune cause médicale aux symptômes physiques que vous décrivez. Vous avez passé une batterie de tests qui sont tous normaux. Maux de tête, trouble gastrique, fatigue intense sont les signes les plus courants. Vous pensez que vous êtes atteint d’une maladie incurable, un cancer et que le médecin ne le détecte pas. C’est ce qu’on appelle l’hypocondrie et cela se traite auprès d’un professionnel TCC.

Je me décide à consulter !

Une thérapie ne va pas rendre votre vie parfaite, mais elle va vous permettre d’avoir suffisamment de cartes en main pour surmonter les hauts et surtout les bas que tout le monde connait tout au long de sa vie. Que ce soit professionnel, perte d’emploi, chômage qui dure, création d’entreprise difficile, ou personnel, avec un deuil survenu, un divorce ou la maladie, les techniques proposées durant vos consultation avec un professionnel spécialisé en TCC vous permettra de sortir de cette boucle de mal être et vous permettra de les utiliser dans votre quotidien des années après !

Ne laissez pas la peur ou les préjugés (« les psys c’est pour les fous ») vous empêcher de prendre RV.

Renseignez-vous si le professionnel a une connaissance du trouble anxieux, car malheureusement, un grand nombre de médecins ou de thérapeutes ne sont pas au fait des troubles de l’anxiété et vont vous diriger vers la médication (Je vous raconterai dans un article que ce n’est pas forcément nécessaire !). Si vous choisissez votre thérapeute, assurez-vous qu’il soit formé en TCC, les séances sont interactives, vous n’allez pas vous retrouver à faire un monologue. Vous serez mis en confiance avec une personne qui connait ce que vous vivez et vous apprendre à utiliser des techniques qui vous permettront de vous débarrasser de votre mal-être. N’hésitez pas à lire mon blog et pourquoi pas entamer votre consultation en ligne avec moi.

A bientôt ! 😉

Mireille